La Maison Décalé, une marque de prêt-à-porter inspirée du vêtement de travail, ouvre sa vitrine à Rouen

La Maison Décalé, une marque de prêt-à-porter inspirée du vêtement de travail, ouvre sa vitrine à Rouen

La Maison Décalé de François Puech d'Alissac, Caroline Chédru et Sylvain Puech à désormais sa vitrine.

Elle est ouverte, depuis jeudi, au 63, de la rue Saint-Nicolas à Rouen.

La boutique présente sa première collection de prêt-à-porter destinée aux particuliers à partir de matières industrielles utilisés habituellement pour les tenues professionnelles, en l’occurrence les pompiers. «On s’est inspiré justement de notre milieu professionnel», souligne en effet Caroline Chédru, la directrice de collection et cofondatrice de la maison.

Sept modèles composent cette première collection : manteau trapèze femme, manteau homme, veste softshell mixte, trench homme et femme, et parka doublée homme, le tout dans différents coloris.

Chaque design est savamment pensé avec un point commun cependant : la fermeture éclair bien visible. « C’est notre marque de fabrique », confirme la directrice de collection. Et la gamme est présentée dans le magasin sur un tuyau d’incendie en guise de clin d’œil. « Je me suis dit que ça pouvait être sympa dans une boutique d’avoir ces vêtements sur un tuyau de pompier », sourit Caroline Chédru.

Confiée à la responsabilité d’Édith de Cournen, cette boutique est la première en France à proposer ce style de vêtements. « On ne sait pas si c’est dans l’air du temps, on voulait se faire plaisir », ajoute Caroline Chédru pour ce concept.

 La Maison Décalé poursuit son inauguration aujourd’hui encore, pour partager le verre de l’amitié avec ses hôtes qui ne sont pas à court d’idées pour d’autres collections à venir. « On va essayer de ne pas faire comme tout le monde », conclut la cofondatrice.


La Maison Décalé, 63, rue Saint-Nicolas à Rouen.

www.maisondecale.fr